The annual African World Heritage Day – 5th May Celebration concluded on a successful note. This significant event took shape under the coveted theme, “World Heritage as a Lever for the Africa We Want” within the umbrella of the African Union (AU) declaration of 2021 at the AU Assembly as the AU Year for Arts, Culture and Heritage. The supporting hashtags for the campaign resonated as #MyAfricanHeritage, #ShareOurHeritage, #AUYear4ArtsCulture. African World Heritage Day remains a significant day for the African continent as it aims to raise awareness, foster promotion and encourage preservation of Africa’s rich heritage, particularly among young people, on the need to value their identity, wealth and diversity. Several events were witnessed throughout the continent through various initiatives, activations and celebrations.

In this year’s main celebration, AWHF, in partnership with the UNSECO World Heritage Centre (WHC), African Union (AU), Department of Sport, Arts and Culture of South Africa (DSAC), the International Centre for the Study of the Preservation and Restoration of Cultural Property (ICCROM), Norwegian Ministry of Foreign Affairs and Africa Business Group (ABG), hosted a Webinar which included various speakers and dignitaries. The Webinar programme detailed the Closing Ceremony of the 5th Edition of the African World Heritage Youth Forum which had been running from 29th April 2021 under the theme, “Youth, Entrepreneurship and Heritage Sustainability: Building the Africa We Want”. The Youth Forum culminated into the celebration of African World Heritage 5th May which featured a keynote address by Hon. Mr. Nathi Mthethwa, Minister of Sport, Arts and Culture of South Africa. In his address he stressed the pivotal role of the youth highlighting that, “the Africa we want cannot be built without the youth gaining confidence and contributing through sustainable heritage”.  He further commended AWHF on being actively engaged with the youth and youth programmes. Other speakers included Mrs. Angela Martins, Head of Culture Division at the African Union Commission (AUC), who shared on behalf of AU that the youth are an asset to the continent and a resource that needs to be unlocked and activated. Dr. Mechtild Rössler, Director of the UNESCO World Heritage Centre strongly believed that empowering the African youth is the only way to preserve African heritage and that Africa’s strength is its youth and the creativity it embodies. ICCROM, through Dr. Webber Ndoro, the Director General commended AWHF for the crucial support it provides to the African youth and the instrumental engagement it offers in the area of sustainable business development. Executive Director of the Fund, Mr. Souayibou concluded by expressing that, “Africa’s heritage can only be sustained if the African youth takes charge of its conservation and promotion”. He added that AWHF decided to inscribe the Youth Forum as a fundamental activity that is meant to reinforce the capacity of the youth. However, he cautioned the continent that, as it celebrates the day, to also be cognizant of the challenges that face the African continent and to find ways to try to overcome them as a unit.

The highlight of the programme was the presentation of pitches of business ideas by six (6) dynamic Youth Participants. These youth participants were amongst thirty-seven (37) youth participants that had been selected to be part of the youth forum programme, and to represent their various countries. The six participants who pitched hailed from DRC, Ethiopia, Eswatini, Kenya, Mauritius, and South Sudan.


AWHF would like to extend sincere gratitude to its partners and everyone who made the day possible and joined in the celebrations throughout the continent. Special appreciation goes to the African World Heritage Youth Forum participants for their involvement. We look forward to more collaborations with the continued aim of BUILDING THE AFRICA WE WANT!

For information on the grants that AWHF offers, please click here.

———————————————————————————————–

La célébration annuelle de la Journée du patrimoine mondial africain – 5 Mai s’est conclue avec succès. Cet événement important a pris forme sous le thème suivant “Le patrimoine mondial comme levier pour l’Afrique que nous voulons” dans le cadre de la déclaration de l’Union africaine (UA) de 2021 à l’Assemblé de l’UA en tant qu’année de l’UA pour les arts, la culture, et le patrimoine. Les hashtags soutenant la campagne sont les suivants #MyAfricanHeritage, #ShareOurHeritage, et #AUYear4ArtsCulture. La journée du patrimoine mondial Africain reste une journée importante pour le continent car elle vise à sensibiliser, à promouvoir et à encourager la préservation du patrimoine Africain, en particulier parmi les jeunes, en soulignant la nécessité de valoriser leur identité, leur richesse et leur diversité. Plusieurs événements, initiatives, célébrations et activités ont été observés à travers le continent.

Lors de la principale célébration de cette année, le FPMA, en partenariat avec le Centre du Patrimoine Mondial de l’UNSECO (WHC), l’UA, le Département Du Sport, des Arts et de la Culture d’Afrique du Sud, le Centre International pour l’Étude de la Préservation et de la Restauration des Biens Culturels (ICCROM ), Le ministère Norvégien des Affaires Étrangères et Africa Business Group (ABG), a organisé un seminaire en ligne qui a réuni divers orateurs et dignitaires. Le programme du seminaire a détaillé la cérémonie de clôture de la 5e édition du forum des jeunes sur le Patrimoine Mondial Africain qui se déroulait depuis le 29 avril 2021 sous le thème “Jeunesse, Entrepreneuriat et Durabilité du Patrimoine: Construire l’Afrique que Nous Voulons”. Le Forum des Jeunes a culminé avec la célébration du Patrimoine Mondial Africain, le 5 mai, avec un discours liminaire de l’hon. M. Nathi Mthethwa, Ministre du sport, des arts et de la culture de l’Afrique du Sud. Dans son discours, il a souligné le rôle central des jeunes en déclarant que “l’Afrique que nous voulons ne peut être construite sans que les jeunes gagnent confiance et contribuent à travers un patrimoine durable”. Il a en outre félicité le FPMA pour son engagement actif dans les programmes de jeunesse. Parmi les autres orateurs figuraient Mme Angela Martins, Chef de la Division de la Culture à la Commission de l’Union Africaine, qui a partagé au nom de l’UA que les jeunes sont un atout pour le continent et une ressource qui doit être débloquée et activée. Le Dr Mechtild Rössler, Directeur du Centre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est fermement convaincu que l’autonomisation de la jeunesse africaine est le seul moyen de préserver le patrimoine africain et que la force de l’Afrique réside dans sa jeunesse et la créativité qu’elle incarne. ICCROM, par l’intermédiaire du Dr Webber Ndoro, le Directeur général a félicité le FPMA pour le soutien crucial qu’il apporte à la jeunesse africaine et l’engagement instrumental qu’il offre dans le domaine du développement durable des entreprises. Par ailleurs, le Directeur Éxecutif du Fonds, M. Souayibou a conclu en déclarant que “le patrimoine de l’Afrique ne peut être durable que si la jeunesse africaine prend en charge sa conservation et sa promotion”. Il a ajouté que le FPMA avait décidé d’inscrire le Forum des jeunes comme une activité fondamentale destinée à renforcer les capacités des jeunes. Cependant, il a averti le continent que, alors qu’il célèbre cette journée, d’être également conscient des défis auxquels le continent africain est confronté et de trouver des moyens d’essayer de les surmonter ensemble.

Le point culminant du programme a été les pitches d’idées commerciales par six (6) jeunes participants dynamiques. Ces jeunes participants faisaient partie des trente-sept (37) jeunes participants qui avaient été sélectionnés pour faire partie du programme du forum des jeunes et pour représenter leurs différents pays. Les six participants qui ont présenté un pitch venaient de RDC, d’Éthiopie, d’Eswatini, du Kenya, de l’île Maurice et du Soudan du Sud.

Le FPMA tient à exprimer sa sincère gratitude à ses partenaires et à tous ceux qui ont rendu cette journée possible et se sont joints aux célébrations à travers le continent. Une reconnaissance particulière va aux participants au Forum Jeunesse pour leur contribution. Nous attendons avec impatience d’autres collaborations dans le but continu de CONSTRUIRE L’AFRIQUE QUE NOUS VOULONS!

Pour plus d’informations sur les subventions offertes par le FPMA, veuillez appuyez ici.